captures editions

 



edition

   
Newsletter :
inscription   désinscription
edition


Valérie Cudel
1 rue Gutenberg
F - 26000 Valence
+ 33 (0)4 75 78 45 14
+ 33 (0)6 33 56 50 26
contact@captures-editions.com
 
 

Thomas Rodriguez

Furkart ephemera
par Thomas Rodriguez

Edition trilingue (français, allemand, anglais)
Format à la française 235 x 317 mm. Impression en quadrichromie. 312 pages.
Dos apparent, carré, cousu, collé avec jaquette papier Materica.
Graphisme : Thomas Rodriguez et Jocelyne Fracheboud
Photographie des documents : Fabrice Schneider
Textes : Patricia Nussbaum, Paulo Pires do Vale
Traductions : Lalinha Alves, Colin Ginks, Kennis Translations (Sophie Enderlin, Marina Roger),
Patricia Nussbaum, John Tittensor
Édition de 9 tirages de tête conçus par Jean-Luc Manz : Page du carnet n° 3 : 1992-1996,
© Musée Jenisch Vevey, reproduite par Roger Emmenegger, Datatype SA Lausanne.
Chaque page est accompagnée d’une carte postale manuscrite

ISBN : 978-2-9558778-8-3.
Prix : 40 €

commander

Conçu par Thomas Rodriguez, Furkart ephemera réunit des documents de communicationédités par Marc Hostettler, galeriste à Neuchâtel et initiateur de Furkart. Cartes postales, communiqués de presse, programmes, dossiers de travail, l’ensemble est imprimé à l’échelle 1 et, suivant la logique temporelle, nous permet de découvrir la totalité des réalisations et l’engagement de tous les acteurs.
Tout commence le 24 juin 1983 avec la performance de James Lee Byars : A Drop of Black Perfume. De 1983 à 1996, Marc Hostettler invitera pas moins de soixante artistes dans un ancien hôtel : l’hôtel Furkablick, construit en 1903 au sommet du col de la Furka,à 2429 mètres d’altitude. Pendant les trois mois d’été, ce lieu se transforme en un véritable laboratoire artistique, en un lieu de production d’œuvres pérennes ou éphémères, conçues spécialement pour ce contexte inédit. Cette manifestation marquera profondément toute une génération du milieu de l’art.
La préface écrite par Patricia Nussbaum, historienne de l’art et complice de cette aventure, donne du corps à cette expérience et rend palpable toute sa dimension humaine, tandis que la postface de Paulo Pires do Vale, philosophe et commissaire d’exposition, met en perspective les notions d’archives et de pratiques éphémères dans l’histoire de l’art des XXe et XXIe siècles, en lien avec le contenu de cet ouvrage. Jean-Luc Manz, invité à Furkart en 1993 et intime du lieu, réalise une œuvre pour le tirage de tête qui accompagne la publication.

Furkart ephemera a été réalisée avec le soutien des partenaires publics et privés :
Pro Helvetia
Canton du Valais, Service de la culture
Fondation Jan Michalski pour l’écriture et la littérature
Alfred Richterich Stiftung / Institut Furkablick

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
vaoweb.com Internet valence